Histoire du Collège

À la fin du XIXe siècle, Léopold II lance un projet d’édification d’une basilique sur le plateau de Koekelberg. Dédié au culte du Sacré-Cœur, l’édifice doit célébrer les figures glorieuses de la nation.

En 1904, une basilique provisoire de style néogothique sort de terre. Elle borde, depuis le coin de l’avenue des Gloires Nationales, l’embouchure de l’avenue Charles-Quint. Le service du culte est d’abord confié à la congrégation française des Pères Oblats de Marie, puis à des prêtres diocésains qui administrent la nouvelle paroisse.

En 1935, l’abside de la basilique définitive est achevée et le culte y est transféré.

En 1939, le cardinal Van Roey fonde dans l’ancienne basilique provisoire le Collège du Sacré-Cœur. A l’origine, le collège s’apparente à une section néerlandophone de l’Institut Saint-Louis dans une zone de Bruxelles pauvre en écoles catholiques d’expression néerlandaise. Nommé en juin, le premier directeur, l’abbé Bernard Vanden Berghe, n’a que deux mois pour préparer la rentrée de septembre.

Le 16 septembre 1939, le directeur et quelques rares professeurs accueillent les 94 premiers élèves dans une cour de récréation inachevée. Le collège ouvre des classes de 6e latine et 6e moderne en Néerlandais (la 6e correspond alors à l’actuelle première année du secondaire), ainsi que des 8e et 7e préparatoires (les 5e et 6e primaires d’aujourd’hui) dans les deux régimes linguistiques. Une 9e année préparatoire est encore ajoutée en septembre. Les dernières années des primaires préparent alors aux humanités en néerlandais.

En 1954, à la demande des parents, une section d’humanités francophones est crée au Collège du Sacré-Cœur. A la rentrée des classes, s’ouvrent des 6e et 5e gréco-latines et modernes en français.

En 1965, la section primaire est administrativement scindée. Il y a désormais une section primaire francophone et une section primaire néerlandophone.

En 1970, l’abbé Henri Parein est nommé directeur-coordinateur d’un collège dont le fonctionnement est de facto déjà scindé en humanités.

En 1971, l’archidiocèse de Malines-Bruxelles partage les humanités en deux sections juridiquement distinctes. L’abbé Parein prend les rênes du Collège du Sacré-Cœur, l’abbé Stoffelen celles du Heilig-Hartcollège

A la fin des années 70, la section humanités du Sacré-Cœur passe à l’enseignement rénové et introduit la mixité au collège. Les premières jeunes filles franchissent le seuil de l’établissement dès septembre 1979.

En 1989, la section primaire s’ouvre à son tour à la mixité.

En 2005, le collège élargit son offre d’enseignement en proposant aux élèves d’humanités une série de cours dispensés en immersion linguistique néerlandaise.

En 2008-2009, la section primaire met en place un accueil extrascolaire validé par l’ONE. Il dispense de véritables activités complémentaires aux élèves qui séjournent au collège au-delà des heures de cours.

En juin 2014, le collège fêtera les 75 ans de sa fondation!

   



Dernières infos

Voir plus